5 choses à savoir sur le taux de rebond dans Google Analytics

Souvent considéré comme un indicateur d’engagement, le taux de rebond peut s’avérer complexe voir “faux” si vous ne connaissez pas son fonctionnement.

Si vous travaillez dans le milieu du web marketing ou que vous gérez un site perso / pro, voici 5 points à connaitre sur le taux de rebond dans Google Analytics afin de bien le comprendre et surtout l’interpréter.

1. Il ne s’applique qu’aux pages d’arrivée

Le taux de rebond n’est calculé que sur la première page de votre session, la page d’arrivée. Pour les autres pages, on parle plutôt de taux de sortie, qui est un indicateur différent dans Google Analytics

2. Il ne concerne pas uniquement les sessions à 1 page vue

Google Analytics définit une session à rebond comme une session avec 1 seul appel serveur (hit). Autrement dit, toute session avec 1 page vue et un autre appel serveur, comme un événement par exemple, ne sera pas considérée comme un rebond (article détaillé ici).

3. Les sessions à rebond ont une durée de 0s

Pour calculer une durée de session ou le temps passé sur une page, Google Analytics regarde le temps écoulé entre deux appels serveurs. Or, comme les sessions à rebond n’ont qu’un seul hit, Google Analytics est incapable de leur attribuer une durée (même si l’utilisateur passe plusieurs minutes sur la page).

4.  Un session à rebond n’est pas forcément une mauvaise session

En lien direct avec le point précédent, ce n’est pas parce que Google Analytics ne remonte pas de durée de session que l’utilisateur n’a pas passé de temps sur votre page.

Ex : Si vous passez 15 min sur un article qui vous intéresse, surlignez le texte avec votre souris cliquez dans le corps de page… tant que vous ne déclenchez pas d’événement, la durée qui remontera dans Google Analytics sera de 0s.

A noter qu’il n’existe pas de chiffre précis pour définir un bon ou mauvais taux de rebond, celui ci peut varier énormément selon votre type de page, votre secteur d’activité, la force de votre marque…

5. Le taux de rebond peut être “cassé” ou recalculé

S’il est bon d’avoir un taux de rebond faible sur vos pages d’arrivées. Un taux de rebond trop bas (ex : < 5%) peut signifier qu’il y a un problème de tracking sur votre page.

Ex : Si une pop in se charge au bout de quelques secondes sur la première page vue par l’utilisateur et que son chargement / impression est tracké par un événement, sa session ne sera jamais considérée comme un rebond.

De la même manière, il est également possible d’utiliser ce fonctionnement (déclencher volontairement un événement sur la page sans action requise par l’utilisateur) afin de recalculer votre taux de rebond ou votre durée de session.

Comment est calculé le taux de rebond sur Google Analytics ?

Nous avons vu dans un précédent article ce qu’était le taux de rebond et de quelles façons celui-ci pouvait être interprété. Il est maintenant temps de s’intéresser davantage à son aspect technique en comprenant sa méthode de calcul.

La définition générale du taux de rebond

De manière générale en web marketing, le taux de rebond est défini comme le ratio entre le nombre de visites à une seule page / nombre total de visites.

Définition et fonctionnement dans Google Analytics

Plus spécifique, la définition dans Google Analytics est la suivante :

Le taux de rebond est le ratio entre le nombre de visites avec 1 seul appel serveur (hit)  / nombre total de visites.

Important  : Il existe dans Google Analytics 2 types de hits :

  • la page vue (pageview)
  • l’événement (event)

Cette définition est donc plus spécifique car si l’utilisateur consulte 1 page de votre site > déclenche un événement > part sans consulter d’autres pages, alors la session ne sera pas considérée comme un session à rebond (sauf si votre événement a un paramétrage spécifique)

Voici donc 3 cas de figures pour illustrer cette définition :

Cas 1 : L’utilisateur arrive sur une page (/page1) la consulte (pendant quelques secondes ou plusieurs minutes) puis repart -> session à rebond

Cas 2 : L’utilisateur arrive sur une page (/page1) puis consulte une seconde page (/page2) -> la session contient 2 pages vues et n’est donc pas une session à rebond.

Cas 3 : L’utilisateur arrive sur une page (/page1) clique sur un bouton d’ajout au panier (qui est tracké via un événement) puis quitte le site. -> la session contient un appel de type page vue (/page1) et un autre appel de type événement (l’ajout au panier). La session n’est donc pas considérée par Google Analytics comme une session à rebond.

La conséquence de cette méthode de calcul

La conséquence principale de cette méthode de calcul de Google Analytics est que dans certains cas votre taux de rebond peut être “cassé” par des événements.

Si vous constaté ce phénomène sur certaines de vos pages et souhaitez le modifier, il est toujours possible de reparamétrer vos événements en “non interaction”. Ils seront par conséquent toujours comptabilisés dans Google Analytics mais n’auront pas d’impact sur le rebond.

Qu’est ce que le taux de rebond et comment l’interpréter ?

Souvent mal compris ou mal interprété, le taux rebond fait partie des indicateurs clés à connaître pour analyser la performance de vos pages. Voici donc un premier article pour présenter de manière simple et concrète ce qu’il faut savoir sur cet indicateur.

Qu’est ce que le taux rebond ?

Pour résumer de manière simple : 1 session à rebond est une session au cours de laquelle l’utilisateur n’a vu qu’une seule page.

Ex : L’utilisateur arrive via google sur une fiche produit Amazon, la consulte est repart.

Par conséquent le taux de rebond sera le nombre de session avec une seule page vue / le total des sessions.

Comment interpréter le taux de rebond ?

Cette définition permet de comprendre rapidement qu’un bon taux de rebond est un taux de rebond bas. Toutefois, comme souvent en analytics, rester sur cette analyse serait trop réducteur.

Prenons un cas concret :

  • J’ai un site média qui propose des articles d’actualité
  • La majorité de mes utilisateurs arrivent sur des pages articles (ex : via google)
  • Le taux de rebond sur ces pages est de 70%

Est-ce que cela signifie que ces visites ne sont pas qualifiées pour autant ?

La réponse est évidemment non, car même si un utilisateur arrivant sur ce type de page, lit l’article en entier et rester 15 minutes sur votre page, s’il ne consulte pas d’autres pages, sa visite sera considérée comme un rebond.

Par conséquent, en analytics, le taux de rebond qui est normalement un indicateur d’engagement utilisateur doit être pris avec des pincettes.

Pour en savoir plus sur le calcul du taux de rebond et son fonctionnement je vous invite à consulter cet article, plus détaillé.

Quel est donc son intérêt ?

Malgré ses limites vues précédemment, le taux de rebond reste un indicateur intéressant. Bien utilisé, il peut permettre d’identifier rapidement :

  • Un problème d’UX sur une page / template de page. Il est toutefois fortement recommandé  de creuser par la suite avec des enseignements qualitatifs -> entretiens utilisateur, heatmaps/scrollmap, session recording…
  • Un problème technique lié par exemple à la non compatibilité de votre site avec certains navigateurs / device.

Le taux de rebond est donc un indicateur pertinent en web analytics qui doit être davantage utilisé comme une piste à creuser qu’une fin en soi.